6987 Journal De Bord d’Un FtM Post-Op. | Se découvrir FtM…

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Se découvrir FtM...
Les questions, les réponses...
Dernier Billet
Perso | THS - 7ème à 12ème mois | 03.12.2015 - 15 h 40 | 6 COMMENTAIRES
Journal De Bord d’Un FtM Post-Op.
Étiquettes : , , , , , , , , ,

Dans cet article, il est question de montrer un peu l’évolution concernant la mammectomie dont j’ai pu bénéficier, sous ces trois points :

– Physique : Comment je m’en sors peu à peu dans mon indépendance, quels gestes je peux faire ou pas encore en fonction du temps post-op.

– Psychologique : Comment je vis cette nouveauté au quotidien.

– Médical : Comment les cicatrices évoluent, la douleur, et les soins infirmiers (délivrés à partir de J +5 à domicile par deux infirmiers (un BEAU-GOSSE et une dame très SPEED)

****

Il y a un un paragraphe consacré aux questions que l’on m’a posé à la fin du compte rendu, avant les photos.

****

Points importants :

– Les évolutions que je décrirais sont individuelles. Cela donne une idée du temps de ré-adaptation/récupération du quotidien, mais cela peut varier d’une personne à une autre.

– Des photos seront en toute fin de l’article, réduites car pouvant heurter la sensibilité de certain.e.s. Il suffit de cliquer sur la photo pour avoir un aperçu format original.
Il s’agit de photos de mon torse en train de cicatriser, j’insiste sur le fait de ne pas se forcer à regarder.

– Il est toujours possible de poser des questions ici (en commentaire ou message privé), anonyme ou non (précisez). Je mettrais à jour l’article si besoin.

– Parfois, certains points me semblent évident, mais ne le sont pas forcément pour vous. Il suffit de me le dire, en me précisant ce que vous souhaiteriez savoir.

– J’encourage les personnes qui entament une transition hormonale et-ou chirurgicale (Mt* ou Ft*) à essayer de décrire ou raconter précisément le séjour et les ressentis au jour le jour. En effet, un ami FtM m’avait donné quelques conseils pour le pré-opératoire et le post-opératoire, cela dit, je suis inquiet de nature et j’aurais apprécié trouver un site ou quelqu’un qui me raconte le séjour, l’opération et les semaines post-op avec plus de détails.

– Ce qui serait idéal, ce serait de m’aider à compléter l’article. Je cherche donc une autre personne ayant bénéficié d’une mastectomie totale par le Dr Coustal, (double incision). Idéalement j’aimerais obtenir des témoignages très complets sur les résultats d’autres chirurgiens, et la péri-aréolaire du Dr Coustal. 2 pour chaque types de chirurgies et chaque chirurgiens (pour avoir plus de diversités dans les ressentis)

****

Je me suis fait opéré le mardi 3 novembre 2015 par le Dr Coustal à Montauban.

La description de mon séjour se trouve dans ces deux articles :

Partie 1 : pré-opératoire

Partie 2 : Jour-J et post-opératoire

****

 

Mardi 3 Novembre, Jour – 0 : (l’opération s’est déroulée vers 14h, et je suis rentré dans ma chambre à 18h, les impressions décrites ci-dessous sont donc pour la seule soirée et nuit du 3 Novembre)

Physique : Je ne peux quasi pas bouger les bras sans que ça tire. Ce n’est pas de la douleur, mais plutôt un inconfort. (Je suis sous anti-douleur). Pour prendre mon portable ou mon ordinateur, on est obligé de me le poser en face. Je ne peux pas m’accouder sur la table quand je mange ou tape à l’ordinateur. Pour dormir, je découvre une nouvelle position, dormir sur le dos. J’ai très peu dormi.

Médical : C’est tout récent, il n’y a rien à préciser de spécial. Je n’ai aucune douleur car sous anti-douleur via perfusion. La glace aide beaucoup aussi.

Psychologique : Je ne réalise pas du tout. Je vois que c’est plat, mais j’ai le boléro qui compresse le torse. Les œdèmes au niveau des pectoraux n’étaient pas là pour me rassurer.

 

 

Mercredi 4 Novembre, Jour +1 :

Physique : Je suis obligé de me faire doucher et essuyer après être allé au WC. Je suis encore sous l’effet de l’anesthésie.

Médical : J’ai des anti-douleur jusqu’à la fin d’après-midi, je n’aurais pas de douleur après. Les médicaments en cachet aident beaucoup.

 

Jeudi 5 Novembre, Jour +2 :

Physique : Je marche pour la première fois sous les conseils des infirmiers. Ce n’est pas douloureux, au contraire, les courbatures seront moins fortes par la suite.

Médical : On me change les pansements, le chirurgien vérifie que tout va bien, explique que les œdèmes vont de résorber, il est rassurant. L’infirmier qui remplace le pansement rassure également.

Psychologique : Je ne me sens pas à l’aise de voir la cicatrise. J’oublie complètement que le torse est plat.

 

Vendredi 6 Novembre, Jour +3 :

Physique : Je marche à l’extérieur, mais dans l’enceinte de la clinique.

Médical : Les cicatrices horizontales tirent un peu plus.

 

Samedi 7 Novembre, Jour +4 :

Physique : Je sors de la clinique. Je dors toujours uniquement sur le dos avec une position permettant de soulager un peu la raideur de cette position. La glace est de plus en plus nécessaire. Le voyage en voiture (environ 150km) sera fatiguant et éprouvant.

Médical : Pansements de nouveau changés, on remarque un changement entre J+2 et aujourd’hui.

Psychologique : La cicatrice me met encore mal à l’aise. La peau encore gonflée ne me permet pas de voir sans miroir le torse.

 

Lundi 9 Novembre, Jour +6 :

Médical : On me retire les bourdonnets, ce sont des pansements épais sur les tétons. Ils sont cousus avec un fil bleu. L’infirmière s’est trouvée devant une difficulté, car il y avait aussi les fils noirs (points de suture) autour des tétons, qui doivent se résorber seuls avec le temps. Ils ne doivent donc pas être coupés.

Physique : J’ai appris à mes dépends que je peux me débrouiller seul aux WC. Je peux porter des petites charges en hauteur. Je marche plus longtemps.

 

Mercredi 11 Novembre, Jour +8 :

Physique : Je n’ai plus de douleur, ça tire moins. Cependant, rester assis longtemps peut devenir douloureux du fait que je compense de ne pas tirer l’avant du torse.

Médical : La cicatrisation s’effectue bien.

Psychologique : Je me sens bien, mais fatigué.

 

Vendredi 13 Novembre, Jour +10 :

Physique : Plus de douleur. J’ai pu me doucher seul, sauf pour le dos. Les grands gestes restent compliqués à effectuer.

Médical : On m’a retiré les pansements des cicatrices horizontales, mais je garde encore pour un moment les petits pansements des mamelons.

Psychologique : Je réalise enfin que mon torse est plat et que je ne suis plus embêté avec la poitrine.

 

Samedi 14 Novembre, Jour +11 :

Physique : Les pansements retenaient plutôt bien la peau aux alentours des cicatrices. Leur absence fait que les mouvements tirent plus facilement. J’ai l’impression d’être retourné à une autonomie de 3-4 jours en arrière.

Médical : Les seules douleurs qui sont minimes, c’est quand ça tire.

 

Dimanche 15 Novembre, Jour +12 :

Physique : Je commence à retirer le boléro une heure le soir afin de me soulager un peu. Cependant, je reste allongé car les cicatrices n’ont plus de soutien. J’ai pu faire du vélo. Ça tirait un peu. (Cependant, je ne le conseille pas à tout le monde. J’étais accompagné, route droite, peu de montées et lorsque la route était accidentée je descendais de vélo. J’évitais les grandes vitesses, je n’allais pas dans des lieux qui nécessitaient trop d’effort/un freinage d’urgence/de tourner le guidon rapidement.)

 

Lundi 16 Novembre, Jour +13 :

Médical : On me change les pansements assis maintenant, alors que jusqu’à la veille, j’étais allongé. Ma compagne me masse un peu le torse, les sensations sont assez bizarres. La peau est très sensible, ça semble chatouiller.

 

Mardi 17 Novembre, Jour +14 :

Physique : Je reste allongé un peu plus, afin de moins solliciter.

Médical : Je suis réveillé à 5h du matin par des lancement sur la zone de la cicatrice horizontales gauche. Je demande à l’infirmière si elle peut m’en donner les raisons, elle pense que la peau et les nerfs se reconstruisent.

 

Jeudi 19 Novembre, Jour +16 :

Physique : J’ai pu faire correctement du vélo. Pas de sensations d’inconfort ou de douleur.

 

Vendredi 20 Novembre, Jour +17 :

Physique : Je commence à faire des exercices au niveau des bras, comme les lever haut sans forcer. Je masse un peu le torse autour des cicatrices pour faire retrouver à ma peau son élasticité.

Médical : L’infirmier constate que le téton gauche cicatrise plus vite que le droit. On mettra des pansement secs sur les deux cependant, et sans la petite compresse imbibée de produit cicatrisant en-dessous des pansements. Les fils de suture se sont presque complètement résorbés. J’ai toujours des lancements sur la cicatrice gauche. Douleur à 5/10.
Je décide de tester une nuit sans boléro.
J’ai pu me positionner allongé sur le ventre pour mon injection de testostérone.

Psychologique : Je commence à réaliser que je suis débarrassé de 80% de ma dysphorie.

 

Samedi 21 Novembre, Jour +18 :

Physique : Quelques lancements sous forme de petits chocs électrique ou chatouilles

Médical : Après la première nuit sans boléro, je constate que je n’ai eu aucune douleur à la cicatrice gauche, ni nulle part d’ailleurs. Donc, j’arrête de porter le boléro.

Psychologique : Je suis libre.

 

Dimanche 22 Novembre, Jour +19 :

Médical : Le téton gauche est cicatrisé, le droit suinte encore un peu, alors les soins se font beaucoup plus courts et légers. Je n’ai plus qu’un seul pansement.

 

Lundi 23 Novembre, Jour +20 :

Physique : Des boutons comme type acné apparaissent autour de la taille, où se situait l’élastique du boléro.

Psychologique : Je suis torse nu depuis deux jours, je me sens beaucoup mieux.

 

Vendredi 27 Novembre, Jour +24 :

Physique : Plus grand chose à dire. Quelques lancements, mais rien d’extraordinaire.

Médical : Hier, l’infirmier m’a retiré le dernier pansement. Il a voulu essayer de le laisser à l’air libre. Aujourd’hui, il passe vérifier, et il n’y a pas besoin de pansement, donc c’est la fin des soins infirmiers.

Psychologique : Je peux clairement comparé mon torse avec celui des autres personnes ayant été opéré, c’est très rassurant. Aussi, je remarque qu’il n’y a aucun bourrelet sur les dessous de bras, pas d’hématome, rien. J’ai été chanceux, mais aussi bien chouchouté.

 

Samedi 28 Novembre, Jour +25 :

Médical : Le téton droit suinte encore, sous les conseils de l’infirmière, pas de douche jusqu’à lundi, pour évité humidification et frottements et on panse de nouveau jusqu’à lundi. On a acheté une crème cicatrisante pour grande plaie. Test en cours, affaire à suivre.

 

Lundi 1er Décembre, Jour +27 :

Médical : J’ai gardé le pansement toute la journée et je l’ai enlevé le soir. Le téton est sec. Plus de pansement.

 

Jeudi 3 Décembre, Mois +1 :

Physique : Plus de douleur, rien. Le torse est très sensible/chatouilleux quand je masse.

Médical : Je passe une crème cicatrisante tous les jours, sinon tous les deux jours. Affaire à suivre.

Psychologique : Je me sens bien.

 

****

 

 

Questions :  (Je reprécise que les réponses données sont selon ma seule expérience, et selon les recommandations du chirurgien qui m’a opéré. Ce n’est donc pas une vérité absolue.)

 

Est-ce que ça va modifier ton équilibre, du fait de ne plus avoir du poids devant ?

Pour la période où je portais le boléro, le fait d’être compressé me rappelait plus ou moins le binder.

À partir du moment où je l’ai retiré, je ne perçois pas de différences particulières. En revanche, ça libère une partie du champs visuel.

 

Ça fait mal comment ? C’est ce qui me fait un peu peur perso.

Je situerais la douleur comme étant 20% de douleur et 80% d’inconfort. Ça peut lancer comme des courbatures, mais c’est ponctuel. Au début, c’était plutôt, et à chaque mouvement, une sensation de tiraillement, mon corps voulait tout simplement me dire « Stop, ne continue pas ton mouvement, c’est trop pour moi ».

 

Je me suis beaucoup interrogée au moment de ton opération et je me suis demandée en tant que parent quelles étaient les questions auxquelles j’aurais souhaité qu’on réponde si mon enfant était concerné.
La douleur tout d’abord : est ce que l’on souffre beaucoup (même en sachant qu’on en a tous une perception différente) ? Est-ce que le post-op sera douloureux ?

Personnellement, je n’ai pas beaucoup souffert, comme je l’ai expliqué, il s’agit plutôt d’inconfort. La douleur traduit juste l’impossibilité de faire tel ou tel mouvement. Aussi, j’avais beaucoup d’anti-douleur (plusieurs de « palier 1 » qui soulageaient des douleurs de « palier 2 » selon l’infirmier de la clinique) pendant toute la première semaine. Ensuite, des Ibuprofènes pour 6 jours.

 

Combien de temps reste-tu fatigué après ce type d’opération (même si l’âge joue en votre faveur) ?

Je dirais qu’au bout d’une semaine la fatigue s’est estompée chez moi. Après, j’ai pu vite reprendre mes activités comme avant, avec juste pour limites mes gestes ralentis ou bloqués.

 

Les cicatrices sont-elles très importantes?

(Des photos vont être publiées)

Les cicatrices son symétriques, horizontales et droites (particularité du Dr Coustal, il les fait droites), ça part de dessous le bras, 15-20 cm de l’aisselle, jusqu’au milieu. Un bout de peau de 2 cm n’est pas touché au milieu.

Et les tétons ont été recollés à 2 cm de chaque cicatrice horizontale.

 

La sensibilité sera-t-elle la même quand tout sera terminé ?

La cicatrisation met environ 2 ans à s’effectuer. Alors les nerfs vont se reconnecter pendant un long moment. Il est clair qu’au torse, je sens beaucoup quand on me touche ou je masse. Au niveau des cicatrices, j’ai encore l’effet carton. (Pour décrire, mon doigt ressent la peau qu’il touche mais ma peau ne ressent pas mon doigt qui bouge sur elle. Ce n’est pas réciproque, en gros). Pour les tétons, certaines personnes retrouvent une sensibilité, d’autres non. C’est variable.

 

Les photos sont réduites pour ne pas choquer, cliquez dessus pour les voir en grand format.

 

 

 

WIN_20151107_110954

7 novembre 2015 J+4 avant changement du pansement.

IMG_2842

7 novembre 2015, J+4 pendant changement du pansement

 

 

 

 

 

 

IMG_2920

12 novembre 2015, J+9

 

IMG_3021

23 novembre 2015, J+20

IMG_3082

3 décembre 2015, Mois +1

Photo du profil de Tomboy
Publié par
Mec trans, ancien musicien, ancien administrateur de CIGaLes à Dijon. Se retrouve dans le Périgord avec sa Damia. Hormoné depuis le 5 février 2015, opéré du torse le 3 novembre
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (6)
Journal De Bord d’Un FtM Post-Op.
  • Par Tomboy 31 Août 2016 - 16 H 03
    Photo du profil de Tomboy

    Salut !

    J’ai… beaucoup de retard sur ma connexion ici ._.
    Alors j’avais pensé à ce forum, seulement il faut se connecter pour lire les témoignages.
    Et je souhaite que le mien soit visible autant par les personne cis que les non-cis ^^

    Je mettrais tout de même le lien pour les concerné.e.s, merci bien ^^

     
  • Par mark 09 Mai 2016 - 12 H 47

    Coucou !
    bon, là ça ne t’aidera plus vu que tu as déjà fait l’opé, mais vu que tu évoquais la difficulté de trouver des récits il y a un paquet de témoignages dont certains assez précis et des conseils de soins post-op sur ce forum : http://ftm-transsexuel.com/forum/ (on est de plus en plus de ftX dessus d’ailleurs)
    Merci pour ton témoignage détaillé, je suis post-op’ aussi mais ça fait plaisir de lire ton parcours avec le recul, je suis toujours ton blog mais j’avais pris un peu de retard sur tout ^^ Bon courage pour tout en tout cas :)

     
  • Par Tomboy 23 Mar 2016 - 13 H 20
    Photo du profil de Tomboy

    Hello ! Désolé du retard ! (j’ai pas reçu de mail comme quoi j’avais un commentaire ._. )

    J’ai dû faire 2 fois le trajet pour Montauban
    Le premier pour le rdv « rencontre » planification de l’opération, il explique comment ça se passe, regarde ta poitrine (et prend en photo si tu acceptes de te faire opérer par lui)
    Le second, c’est pour le moment où tu vas te faire opérer. Je préviens quand même qu’il y a un rdv avec l’anesthésiste entre 1 mois et 3 jours avant l’opé, donc il s’agit de bien calé le rdv pour avoir à faire le moins de trajets possible (même étant dans le coin, le chir’ m’a conseillé 2 crénaux pour pas revenir juste pour l’anesthésiste) (il y a un hotel F1 pas loin, pas cher, accessible en bus !)

    L’opération s’élève entre 1000 et 1200€ Possibilité de faire rembourser si ta mutuelle prends en charge (si t’as la CMU, c’est pas remboursable)

    Donne ton lien, il sera sur la page dédié aux pots communs ! :)

    Encore désolé pour le retard !

     
  • Par Isaac 16 Mar 2016 - 23 H 02

    Hello !

    Je compte me faire opérer par le Dr Coustal également ! Du coup j’aurais quelque questions : A combien s’est élevé la mastectomie ? Combien as-tu du faire d’aller/retours à Montauban ?
    Je suis sur Paris du coup faire moins d’aller/retours aiderait à limiter les coûts.

    J’ai aussi créé un financement participatif pour ma mastectomie il y a quelque semaines. Serait il possible que tu la diffuses ?
    Dans tout les cas le résultat de ton opération est vraiment magnifique, je suis tout jaloux et impatient à la fois !
    Bon courage pour la suite !

     
  • Par Jim 19 Jan 2016 - 14 H 25

    Je débarque un peu à la bourre mais je suis super content pour toi, te voila enfin débarrassé de ça!
    J’suis à la fois très impatient de passer sur le billard mais aussi HYPER anxieux, ma peur presque phobique des hôpitaux n’aidant pas. En tout cas je pense opter pour le chir de Montauban, il a l’air vraiment bien.
    Bon courage pour la suite de ton rétablissement ! ^^

     
  • ajouteZ VOTRE réaction