Depuis je dirais environ deux semaines, ça ne va plus du tout. Je ne dors plus du tout bien la nuit. Chaque nuit, j’ai droit à un cauchemar angoissant.
Pas un simple cauchemar.
Il faut qu’il soit angoissant. Sinon, c’est pas drôle.
Donc voilà, ça va du plus petit cauchemar au plus gros. D’une petite scénette angoissante à toute une vie.
Bon…

La plupart du temps, il s’agit de situations dans lesquelles je suis confronté à ma mère. Où elle me reproche de ne pas bien faire telle ou telle chose, ou que je suis trop comme ci, ou trop comme ça. Parfois ce sont des coming-out. Je fais mon coming-out, et ça se passe très mal, comme la nuit où je me voyais clairement la menacer de mettre fin à mes jours si elle ne me laissait pas retourner sur Dijon.

Il y a aussi ces phases d’endormissement où je rêve de quelque chose, d’un évènement paisible, puis je ne sais pas pourquoi, mon cerveau s’emballe et *POUF* ça se transforme petit à petit en des situations noires, morbides voire pire…

 

Il arrive plus rarement que ce soit des situations étranges. Où seule la situation est angoissante sans que je ne puisse rien faire.
Comme ce cauchemar que je faisais déjà à l’âge de 10 ans où j’étais sur un petite île habitée par une centaine d’habitants, puis soudainement toutes les ressources de cette île disparaissent et les habitants deviennent fous et essaient de se tuer entre eux pour se manger, ou je sais pas trop quoi…

Voilà. Mon sommeil est complètement en train de partir en cacahuète, je sens que ça va valser ces prochains mois.

Peut-être est-ce la trouille monstrueuse de refaire le coming-out à mes parents alors que je voudrais juste partir sans rien avoir à leur expliquer quoi que ce soit.
Mais comment faire ? Ils me retrouveraient à Dijon tellement facilement… Il aurait fallu que Damia et moi ayons pour projet de se casser de Dijon dès cette année scolaire terminée…

Je ne sais pas comment gérer ce futur.
Faire un coming-out seul ? Hors de question.
Et pourtant, je n’aurais visiblement pas le choix…