6987 Dexter | Se découvrir FtM…

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Se découvrir FtM...
Les questions, les réponses...
Perso | Pré-THS | 04.12.2014 - 15 h 00 | 0 COMMENTAIRES
Absence…

Étiquettes : , , , , , ,

Me re-voilà de retour le temps d’un article.

Navré de ne pas avoir été plus présent ces derniers temps, mon ordi est parti en réparation ( et j’ai pour habitude de préparer mes textes dessus ) et la rentrée est arrivée…

De plus, je suis très mal ces temps-ci.
Je fais plus que broyer du noir, je tombe petit à petit dans une crevasse d’angoisse, de peur, de mal-être et de noirceur.

Je ne dors quasi plus, je mange comme un boulimique… Plus je me dit qu’il faut que je fasse attention à mon poids, plus ça m’énerve de prendre soin d’un corps que je hais et rejette.
Je n’arrive plus à sortir de mon studio ou de l’appart de Damia.
Je n’arrive plus à contrôler mes émotions.
Je ne me regarde plus dans les miroirs, même pour me coiffer ou m’habiller simplement.
Chercher de quoi mettre le lendemain est une épreuve.
Me lever est une torture.

Voir, sentir ce corps disgracieux se mouver comme étant le mien est de plus en plus insupportable.
Savoir que les gens me voient comme une fille est fatiguant.
Entendre les éternels « Mademoiselle/Madame/elle/ »prénom féminin »»

Deux points positifs cependant :
Mes professeurs de TD ont accepté de me nommer par mon prénom masculin Tom, bien que je sois physiquement une fille.
J’ai pris rendez-vous avec un psychologue au campus. Je ne sais pas ce qu’il/elle vaut. J’espère qu’il/elle sera ouvert et comprendra ce que j’ai à lui dire.
C’est ma dernière chance.

Après, je sais pas ce que je serais capable de faire.
Je suis à bout. Je ne peux pas avancer.
C’est trop risqué.

 

Perso | Pré-THS | 03.12.2014 - 15 h 00 | 0 COMMENTAIRES
Le Passager Noir.

Étiquettes : , , , , ,

Vous connaissez Dexter ?
Je ne sais pas si vous connaissez cette série américaine, Dexter.
C’est une de mes séries préférées.
C’est le quotidien d’un tueur en série particulier.
Il travaille comme expert en tâches de sang au sein de la police de Miami.
Il a des pulsions meurtrières, mais seulement il a des principes :
Ne pas tuer d’innocents.
Ne pas laisser de traces.

Travaillant avec la police, il peut facilement respecter ces deux règles.

Le rapport avec moi ?
Rassurez-vous, je ne compte tuer personne, c’est son expression qui m’interpelle.

« Le Passager Noir »

C’est sa façon à lui de dire qu’il a besoin de tuer quelqu’un.
Il se défait de ce besoin.
Ce n’est pas lui qui tue, c’est « Le Passager Noir ».

Je ne saurais vous expliquer clairement ce que représente mon Passager Noir.
C’est peut-être ce moment où on m’appelle  «Madame» ou  «Mademoiselle» ou lorsque mes parents m’appellent par mon prénom de naissance…
À ce moment-là, c’est comme si on m’avait appelé par un surnom bien ridicule bien fort au milieu de la rue…

Et par moment, il vient comme ça, quand tu passes devant un miroir, où que d’une manière ou une autre, tu finis par te rappeler que t’es une fille, et que tu resteras une fille pour un long moment encore.

Le Passager Noir vient me voir de plus en plus souvent. C’est assez déprimant.

J’aimerais le voir partir une bonne fois pour toutes.